La peur et l’interdit

COVID la 19ème est une fille pas très cool, si, si y’en a…pas très cool et vicelarde et depuis plusieurs mois maintenant elle nous emmerde un max. Et forcément en bonne vicelarde, elle tape où ça fait mal: la santé et la prospérité…à la vôtre.

Les vicelardes y en a qui aiment alors tout un tas de grosses têtes se relaient sur les ondes et les écrans pour nous rentrer dans le crâne qu’elle n’est pas prête d’arrêter de nous faire ch…Et on finit par y croire même si la vie, notre vie continue et doit continuer malgré tout.

L’impact sur chacun a plus ou moins d’intensité, mais, in fine comme disent les cerveaux à bain d’huile, tout le monde va déguster. Comme toujours y’a les p’tits malins, ceux qui ont tout à gagner à foutre les jetons aux pauvres pignoufs que nous sommes. Les donneurs de leçons et gens des milieux autorisés qui décident d’interdire, de fermer, de réduire, de ré autoriser, de ré ouvrir, d’augmenter, puis de mettre en rouge, vif puis écarlate…au gré des chiffres manipulés et triturés à l’envie sans aucune espèce de logique si ce n’est celle de la sacro sainte protection de l’économie…celle-là même qui a mené nos hôpitaux dans l’état où ils sont. La peur du piloris politique et des têtes de nos beniouioui politicards au bout des piques de la plèbe.

Ne nous prendrait-on pas tous pour des simplets incapables de nous prendre en main, irresponsables et irrécupérables français râleurs incapables de respecter des gestes barrière gravés jusqu’au plus profond de nos âmes ?

Gouverner par l’interdit et la peur…et pendant ce temps on ne chante plus, on ne danse plus, on ne joue plus…on se fait chier.

J’aurai pu en faire une chanson mais je ne suis pas un chanteur engagé…mais un chanteur dégagé…

Prenez soin de vous et ouvrez vos yeux, vos oreilles…tout n’est pas à prendre pour argent comptant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *